La statue monumentale de la Vierge à l’Enfant s’élève dans le hameau du Mas Rillier, sur la commune de Miribel (département de l’Ain, Centre de la France). Il s’agit de la statue religieuse la plus haute de France et d’Europe. Du haut de son 32,6 mètres, elle domine ainsi le Christ Roi des Houches (25 mètres) et la Vierge du Puy-en-Velay (16 mètres). Placée sur un socle de trois mètres de haut, elle arrive même quasiment au 38 mètres du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, au Brésil.

Patrimoine exceptionnel, la Madone a été classée monument historique en mars 2020. Mais c’est surtout pour donner un peu d’espoir et de joie aux habitants que la mairie avait décidé pour l’année 2020, année de l’épidémie du COVID, de la couvrir, pour la première fois, de jeux de lumières, le 8 décembre : un jeu de lumière qui a permis à cette Vierge monumentale d’éclairer les habitants et ceux des sept départements qu’elle domine alentour.

L’histoire de cette statue commence en 1930 quand le père Thomas, un Oratorien, devient curé de la paroisse. Atteint de la tuberculose, il se recommande à la Vierge Marie, et une fois guéri, il promet de la remercier dignement. L’évêque du diocèse de Belley-Ars confirme ce souhait et confie l’érection de cette statue au sculpteur Georges Serraz. La statue sera inaugurée en 1941.

Prouesse technique et monumentale, elle peut être visitée de l’intérieur grâce à un escalier qui conduit jusqu’à la couronne de Marie. Jusque dans les années 1970, nombreux y étaient les pèlerinages mais ils se sont espacés. Sa nouvelle mise en lumière à l’occasion du 8 décembre 2020 a signifié  un grand signe d’espérance pour beaucoup autour d’elle que l’on nomme aussi « Espérance des Désespérés ».

Berengère Dommaigne

Adapté de : Aleteia

Abonnieren ist einfach und Sie können das Abonnement mit einem Click kündigen.
Warten Sie nicht! Abonnieren Sie jetzt. Es ist kostenlos!