3 mai – Saint Philippe et saint Jacques, Apôtres – Pologne : Marie, Reine de Pologne - Acte de consécration de la Pologne à Marie (1966)

Marie la vivante

Ma mère avait promis à la Vierge Marie que si l’accouchement se passait bien elle lui consacrerait son bébé. Je fus donc baptisé le 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception. Marie a une place centrale dans ma vie. Je l’ai toujours priée. À la maison, nous récitions le chapelet en famille. Aujourd’hui, j’aime bien prier le chapelet en marchant à l’extérieur avec mon épouse. Nous lui avons consacré nos quatre enfants. Cela fait 42 ans que nous sommes mariés et Marie nous soutient, nous console, nous conduit toujours à Jésus. « Tout à Jésus par Marie », disait Louis-Marie Grignion de Montfort.

À l’adolescence, je me suis éloigné de l’Église. Un jour, je suis parti vers la Californie en autostop avec un ami pour mieux connaître des « Jesus peoples » vus à la télévision. La police américaine nous ramena au Québec. J’avais demandé à Dieu : « Si tu existes, révèle-toi à moi. » Le 2 juin 1972, il me répondit par Marie et une communauté de jeunes. À la prière du soir, j’ai récité trois Je vous salue Marie avec d’autres jeunes ; j’ai basculé dans la joie et je ne m’en suis jamais remis. J’ai été touché par le Christ, blessé au cœur par sa Miséricorde.

Après cette expérience de conversion, j’ai vécu six mois avec les personnes handicapées à l’Arche de Trosly-Breuil en France. Je suis revenu au Québec pour une expérience monastique de quatre ans à la Trappe d’Oka. Mais le Seigneur m’appelait à devenir écrivain et professeur, à témoigner de lui par l’écriture et la parole. Ce que je ferai en enseignant pendant 20 ans la théologie à l’université Saint-Paul d’Ottawa, en publiant 80 ouvrages de spiritualité, en donnant des retraites aux prêtres et à diverses communautés sur l’oraison, Thérèse de Lisieux, la sainteté.

Marie est une personne vivante avec qui j’entretiens une relation personnelle. Comme une mère très tendre, elle m’accompagne partout où je vais et me protège avec mon ange gardien. Elle m’aide à discerner la volonté de Dieu pour mieux l’accomplir. Avec elle, je ne peux que dire : « Qu’il me soit fait selon ta parole. » Telle est ma joie.

Jacques Gauthier, Canadien, ancien enseignant en théologie, conférencier, poète et essayiste

Voir aussi sa chaîne YouTube

Février 2021

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !