5 août – Italie, Rome : Dédicace de la basilique Sainte-Marie Majeure (v. 435) - Léon XIII écrit les textes liturgiques de la fête du Très Saint Rosaire

Le rosaire, « une arme qui nous protège »

Le 7 octobre 2020, à l’audience générale du mercredi matin, en la fête de Notre-Dame du Rosaire, dans son salut en arabe, en polonais, en italien, le pape François a affirmé que la prière du rosaire est « une arme qui nous protège du mal et des tentations ».

En saluant les fidèles de langue arabe, le Pape avait invité à prier le chapelet, « et à le porter dans vos mains ou dans vos poches ». « La récitation du rosaire est la plus belle prière que nous puissions offrir à la Vierge Marie, a-t-il ajouté ; c’est une contemplation des étapes de la vie de Jésus Sauveur, avec sa Mère Marie. »

« Dans ses apparitions, a dit le Pape aux Polonais, la Vierge Marie a souvent exhorté à réciter le chapelet, spécialement face aux menaces pesant sur le monde. Aujourd’hui encore, en ce temps de pandémie, il faut tenir un chapelet entre ses mains, en priant pour nous, pour nos proches et pour tous les hommes. »

Le Pape a conclu la rencontre dans la salle Paul VI en s’adressant aux Italiens, exhortant à redécouvrir, « la beauté de la prière du rosaire, qui a nourri, à travers les siècles, la foi du peuple chrétien ».

S’adressant aux jeunes, aux personnes âgées, aux personnes malades et aux nouveaux mariés présents en costume de cérémonie – et masqués – il les a confiés « à la protection maternelle de la Vierge Marie, Mère du Christ et notre mère, afin que chacun puisse être un joyeux témoin de la charité du Christ ».

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !