18 octobre – Italie : Notre-Dame de la Paix (1482) - Saint Luc

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Le pardon de Camille, enfant avorté

La veille de la Journée mondiale des malades à Lourdes, le 11 février 2004, je recevais ce témoignage :

« Le Seigneur m’a donné deux fils, l’un en 1974 (décédé en 1994), l’autre en 1977. A l’âge de 33 ans je fus enceinte d’un 3e enfant, mais pour diverses raisons, je refusais cette grossesse et avortais en décembre 1982, sans avoir conscience qu’il s’agissait vraiment d’un enfant ; pour moi il n’existait pas. Et puis l’avortement était permis, alors…

Dix ans plus tard, alors que je n’y pensais plus du tout, le Seigneur m’a montré cet enfant, dans une vision nocturne. Quelle ne fut pas ma surprise !

Voilà comment cela s’est passé : J’ai eu le sentiment de m’élever dans les airs. J’y ai rencontré un enfant serein (qui ressemblait un peu à mon deuxième fils et qui me dit être le mien et s’appeler Camille ! (Il avait une dizaine d’années, âge qu’il aurait eu sur terre). A côté de lui, un autre enfant lui demanda : tu ne lui en veux pas après ce qu’elle t’a fait ? Et Camille de répondre : Non, je lui pardonne.

J’étais abasourdie ! Moi qui n’avais rien demandé, j’avais appris brusquement : que j’avais eu un enfant ; qu’il était au Ciel, qu’il s’appelait Camille, qu’il m’avait pardonné gratuitement, généreusement, de l’avoir tué !

Merci Seigneur, merci Marie. Quelle grande grâce !

Je veux témoigner aujourd’hui qu’un enfant est un enfant dès sa conception, qu’un avortement est un meurtre d’enfant et qu’il apporte de nombreuses souffrances à la mère (et peut-être à l’enfant).

Mais dans sa bonté, le Seigneur ne laisse perdre aucun de ces petits qui sont heureux dans le sein du Père et auprès de Marie !

1. Extrait du livre Lourdes, terre de guérisons (pages 277-278) que le Docteur Theillier vient de publier aux éditions Artège poche, 432 pages, 9,50€

Docteur Patrick Theillier

Ancien responsable du Bureau des Constatations médicales du sanctuaire de Lourdes pendant 12 ans.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !