30 mars – Italie, Lucques : Notre Dame des Miracles (1588)

Quand les képis blancs choisissent le sanctuaire de Lourdes

Avec ses 1000 recrues par an et ses 146 nationalités, la Légion étrangère, ce corps de l’armée de terre française est un modèle d’intégration. En entrant dans la Légion étrangère, l’engagé volontaire apprend rapidement qu’il n’intègre pas une institution ordinaire, mais sa nouvelle patrie. C’est d’ailleurs ce que proclame sa devise : Legio patria nostra (la Légion est notre patrie) Ils sont originaires pour la plupart de pays étrangers, ils ont laissé derrière eux des vies plus ou moins cabossées. Beaucoup de ces hommes viennent à la Légion en quête d’une seconde chance.

En cette « Année Bernadette », le choix de Lourdes (Sud de la France) pour la remise du képi blanc légionnaire à tous ces jeunes gens ne peut pas être dû au hasard. Comme le rappelait le Père André Cabes, recteur du sanctuaire de Lourdes, lors d’une conférence, le 8 décembre 2018, en la fête de l’Immaculée Conception : L’Église n’est pas une abstraction, elle est pour nous une famille appelée à rassembler tous les hommes en intégrant leurs différences. (cf Eglise mariale – Église en dialoguehémicycle Sainte-Bernadette, 8 décembre 2018).

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !