17 mars – 2ème dimanche de Carême – Japon, Nagasaki : Vierge des Français - Saint Patrick (Irlande, + 461)

Après une vision de la Vierge Marie

La bienheureuse Alix Le Clerc, religieuse lorraine (Est de la France) fonda dès 1598 de nombreuses écoles accueillant des petites filles, ainsi que la congrégation des Chanoinesses de Notre-Dame. La congrégation des Chanoinesses de Notre-Dame, ordre religieux d’enseignantes, est toujours présente aujourd’hui dans de nombreux pays.

Alix est née le 2 février 1576 en Lorraine. Riche et belle, elle connaît une enfance heureuse, marquée par les divertissements… À 18 ans, elle commence à se sentir « l’âme fort triste parmi les vanités ». Après une vision de la Vierge Marie, elle décide de changer de vie malgré les réprobations familiales. Elle revêt alors des robes de paysanne et refuse tout loisir. « Je quittai tous mes habits de vanité et pris un voile blanc sur ma tête, comme les simples filles du village », écrit-elle.

Encouragée par son confesseur, saint Pierre Fourier, curé de Mattaincourt (Vosges, France), elle eut l’idée de fonder une « maison nouvelle de filles », consacrée à l’éducation des jeunes filles pauvres. Avec quelques compagnes, elle s’installe à Poussay (Vosges), où elles ouvrent leur première école à l’automne 1598.

Cette première fondation d’un établissement scolaire gratuit sera soulignée par son compatriote vosgien, Jules Ferry, ministre français de l’instruction publique en 1882, quand celui-ci évoquera « la naissance de l’instruction primaire en Lorraine, constituant l’acte de naissance de l’enseignement des filles en France ». Alix Le Clerc a été béatifiée en 1947 par le pape Pie XII.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !