12 mars – Italie : Notre Dame de l'Orme (1610)

Elle appelait de toutes ses forces la Sainte Vierge

Unie de force à l'URSS (Union des Républiques Soviétiques Socialistes) en août 1940, la Lituanie (nord-ouest de l’Europe) a retrouvé sa liberté le 6 septembre 1991.

Madame R. qui, dans les années 1970 encore sous le joug soviétique, passait en fraude des hosties consacrées en Lituanie, fut fouillée à fond et à part. On avait constaté qu'elle portait sur elle un Rosaire démesurément long.

Prise de peur, elle appelait de toutes ses forces la Sainte Vierge à son secours. Naturellement, la femme qui la fouillait aperçut le gousset qu'elle portait à même la peau. Elle l'entrouvrit et demanda étonnée : Tchto eto ? (« Qu’est-ce que c’est ? ») - Eto Chrystos (« C’est le Christ »), répondit Madame R.

Alors il se passa quelque chose d'absolument inattendu. La femme qui la fouillait baissa la tête, entrouvrit les mains dans un geste d'orante, puis, sans dire un mot, la fit partir.

Quant au Rosaire démesurément long que trois officiers du K.G.B. (police politique soviétique), examinèrent longuement, on finit par le lui rendre, en tant qu'objet sans valeur.

André Martin, écrivain

Son témoignage est extrait du livre Lituanie, terre de foi, terre des croix, qu’il publia en 1976.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !