3 novembre – Vénézuela : Notre Dame de Coromoto

Ma plus grande expérience avec Marie

« Mon expérience avec Marie a été marquée par ma mère et par le prêtre de ma paroisse, le père Sabino.

Avec ma mère, nous priions le chapelet tous les soirs, à genoux, et nous chantions l´office de la Sainte Vierge tous les samedis. À l'âge de 83 ans, l'année de son décès, ma mère fut hospitalisée, plongée dans un coma plus d'une semaine. Je suis allé la voir à l’hôpital. Le docteur me dit : « Votre mère peut mourir à tout moment, comme elle peut se réveiller ». J'ai prié le chapelet dans le couloir. À ma grande surprise et joie, Maman est revenue à son état normal ! Remerciant Jésus et Marie, j'ai invité mes sœurs qui étaient présentes à prier avec moi l´Office de Notre Dame.  À l´instant même, ma mère s’est mise à prier, d’une voix forte et claire, jusqu'à son dernier soupire.

Quant au père Sabino, il priait le chapelet plusieurs fois par jour. En discutant avec un de ses vieux amis de séminaire que je visitais, j'ai appris que tous deux priaient le Rosaire complet tous les jours ! C’était en 1947 et j’étais sous-diacre. Jusque-là je priais le chapelet, mais, dès lors, j´ai commencé à dire le Rosaire entier moi aussi tous les jours. » 

Mgr Manuel Edmilson da Cruz

Evêque émérite de Limoeiro do Norte, Brésil

Interview exclusive de Thácio Siqueira pour Une Minute avec Marie

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !