24 juin – France, Saint-Maur-des-Fossés : Notre Dame des Miracles - Nativité de saint Jean-Baptiste

Marie, montre-moi ton Fils

Avant de commencer à réciter le chapelet, le Rosaire entre les mains, il ne faut pas hésiter à s’adresser à la Sainte Vierge : « Marie, montre-moi ton Fils ». Marie est notre mère à tous, elle seule connaît mieux que quiconque son propre Fils. Laissons-là nous prendre la main et dévoiler en notre cœur tout le Mystère du Christ.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, le Rosaire n’est pas une louange à Marie mais un chemin vers le Christ. Chaque dizaine en revanche, est l’occasion de méditer un mystère de la vie du Christ. Pendant que nous égrenons les dix « Je vous salue Marie », nous nous plongeons dans un seul mystère.

Ces scènes de la vie du Christ que nous parcourons avec le Rosaire — l’annonciation de l’Ange à Marie, la naissance de l’Enfant Jésus, le baptême de Jésus dans le Jourdain, la Transfiguration, la dernière Cène, l’agonie du Seigneur, la Crucifixion, la Résurrection et la venue de l’Esprit Saint… — combien de richesse et de dévotion dans ces grains qui se succèdent !

En priant le rosaire avec toute la dévotion de votre cœur, accueillez avec ferveur chaque mystère de la vie du Christ, comme si Marie vous le confiait entre les mains.

Lorena Moscoso

Aleteia

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !