9 juin – France : Marie Mère de Grâce - St Ephrem le Syrien diacre et docteur de l'Eglise (+ 373)

Par amour pour Marie refuge des pécheurs

Eve Lavallière (1866- 1929) fut d’abord une comédienne française à succès. 

L'enfance d'Eve a été tragique. Son père, ouvrier, joueur, buveur et coureur, abat son   épouse à coups de revolver sous ses yeux, réfugiée sur un balcon et qui échappe à   grand peine au massacre, tandis que son malheureux père se suicide. Mais tout cela c'est du passé. Elle dira elle-même :"Je ne sais plus ce que c'est que d'avoir froid",  tant le luxe où elle vit est raffiné.

Un jour, elle entend prêcher un curé de campagne. Elle est en vacances dans un château qu'elle a loué. La grande comédienne se moque du prêtre… Et huit jours après, la voilà comme terrassée par Jésus-Christ. Elle a trouvé le Christ. Elle lui parle comme une pauvre pécheresse parlerait à l'homme qui va la sortir de sa misère.

Après sa conversion, elle passe dix-sept mois à Lourdes, preuve de son amour pour l'Immaculée qui est le refuge des pécheurs.

Elle, bien portante, tombera malade : il faudra un jour lui coudre la paupière de l'oeil gauche à vif sans l'endormir... "J'ai soif d'arriver là-haut, de voir Jésus", dit-elle.

Elle meurt le 10 juillet 1929, fidèle à ce Christ découvert douze ans plus tôt.

Recueil Marial N° 12, 1980

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !