29 janvier – Italie : Notre Dame des Capucines (1630)

Sa nature humaine, d’où vient-elle ?

En Marie, nous contemplons une vraie maternité, nous sommes transportés dans une sphère surhumaine, divine. Marie conçoit Jésus par la vertu du Saint Esprit, elle le met au monde d’une façon miraculeuse. Ces merveilles n’enlèvent rien à sa maternité : elle est vraie mère du vrai Fils de Dieu.

Elle est même plus qu’une mère ordinaire car, tandis que les enfants tirent leur origine d’un père et d’une mère, Jésus doit sa nature humaine à sa mère seule. Alors que les enfants portent la ressemblance mélangée de leur père et de leur mère, les traits de Jésus apparaissaient comme une pure reproduction des traits de Marie, avec un cachet de virilité et une splendeur divine.

Si Jésus voulut prendre les traits de Marie, il voulut prendre aussi son caractère, lui qui, comme Dieu, est le caractère de la substance du Père.

Marie était la bien-aimée du Cantique, Jésus le bien-aimé. L’âme de Marie était un paradis embaumé, dans lequel Jésus se reposait de l’ingratitude des hommes.

Présentation de Dom Louis-Marie Spick

Dans  Chaque jour avec Marie dans la sainte Espérance, 29 décembre, page 94.

Ermitage de Saint–Evroul Notre-Dame-du-Bois

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !