22 mai - Italie. Brescia, Notre Dame Grâces (1526) - Mémoire du II° Concile oecuménique à Constantinople en 381

L'expérience de l'Esprit que fait Marie est absolument unique

L'expérience de l'Esprit que fait Marie est absolument unique, et pourtant exemplaire. A l'Annonciation, elle, qui est déjà toute comblée de grâces, devient à un titre tout spécial la demeure de l'Esprit-Saint : c'est lui, en effet, qui la couvre de son ombre pour qu'elle devienne, dans une adhésion totale à la Parole de Dieu, Mère du Fils de Dieu (Lc 1, 26-38). C'est à cette expérience exemplaire de l'écoute de la Parole de Dieu dans l'Esprit lors de l'Annonciation que renvoie l'expérience de la Pentecôte, telle que nous la décrit Luc dans le livre des Actes. Le parallélisme des deux scènes est fortement accusé : « L'Esprit-Saint viendra sur toi. » (Lc 1, 35) « L'Esprit-Saint viendra sur vous. » (Act. 1, 8.) De même que l'Esprit a été à l'origine de la formation du corps et de l'âme du Fils de Dieu en Marie, de même l'Esprit forme le Christ dans l'Église naissante. De même encore qu'il suscite le dynamisme de Marie partant visiter sa cousine Élisabeth, de même il suscite la mission apostolique. De même, enfin, qu'il fait jaillir du coeur de Marie un chant d'action de grâces (Lc 1, 46-56), de même il est à la source du témoignage émerveillé des apôtres et des disciples (Act. 2, 4-13.)

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !