19 mai - Italie. Notre Dame des infirmes (1630)

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Je pleure pour les pécheurs (II)

Véronica entend la Sainte Vierge poursuivre : « Maintenant, va à la cabane, sinon tu vas te mouiller. Souviens- toi de ce que j'ai dit. Va chez toi, répète-le à ta mère ; dis-lui de le répéter à tous ceux avec lesquels elle se trouvera, et que je me nomme Maria Addolorata. » Veronica entre dans la cabane. Elle constate que ses vêtements son secs, malgré l'averse. Elle raconte les faits à sa mère qui la prend au sérieux. Toutes deux contactent le curé de Saint-Nicolas de-Bari, à Sorano. Quelques jours après, pendant qu'elle récite les prières demandées par la Vierge, Veronica entend « une voix » : « Veronica, fais-toi conduire avec ta mère chez l'évêque et dis-lui qu'il bâtisse une chapelle. - Mais il ne me croira jamais ! - Va, dis-le-lui, tu verras qu'il croira. » Veronica et sa mère sont accueillies par Mgr Barzellotti, évêque de Pitigliano, qui trouve le récit digne d'intérêt. Le 20 juillet 1853, il avertit Pie IX. Le 13 août suivant, le pape lui demande d'ouvrir une enquête et de faire construire une chapelle si les conclusions sont positives. Mgr Barzellotti tombe malade et meurt en 1861. C'est l'évêque du diocèse d'Acquapendente (+1877) qui mène l'enquête. Veronica a déposé sous serment. Elle est devenue tertiaire franciscaine. Des guérisons ont été alléguées, comme celle de la mère de Veronica, atteinte d'un squirre au bas-ventre. Le 8 septembre 1864, une église est ouverte aux fidèles sur les lieux de l'apparition. Elle devient l'église paroissiale. Les circonstances retardent le jugement des autorités ecclésiastiques. C'est seulement le 25 mars 1978 que Mgr D'Ascenzi, évêque de Sovana-Pitigliano, publie le décret élevant le sanctuaire de Cerreto au rang de sanctuaire diocésain.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !