12 août - France. Vesoul, Notre Dame de la Motte (1854)

L'accueil triomphal

Lors donc que la Vierge des vierges était conduite par son Dieu et Fils, le Roi des rois, dans l'allégresse des anges, la joie des archanges, parmi les acclamations du ciel, alors s'accomplit la prophétie de David disant au Seigneur : « La reine se tient à ta droite, dans un vêtement d'or et des ornements variés. » Alors, selon la parole de Salomon, « les jeunes filles se sont levées et l'ont proclamée bienheureuse, et les reines à leur tour ont chanté sa louange ». « Qui est celle-ci, disent les vertus célestes, qui monte toute blanche, appuyée sur son Bien-Aimé ? » Et encore : « Qui est celle-ci qui monte comme un lever d'aurore, belle comme la lune, brillante comme le soleil? » Elles disaient aussi : « Qui est celle-ci qui monte à travers le désert, comme une colonne de fumée s'élève des parfums de myrrhe et d'encens et de toutes les poudres du parfumeur ? » Pour nous, cette splendeur est nouvelle et admirable ; nouvelle et glorieuse, cette façon de monter ; nouveau et délicieux, ce parfum très suave.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !