2 août - Saint Pierre-Julien-Eymard

L'adoration de Marie au premier instant de l'Incarnation

Quelle dut être la perfection de l'adoration de Marie au premier instant de l'Incarnation ? 1° Une adoration d'humilité, d'anéantissement devant la souveraine majesté du Verbe, - devant le choix de sa pauvre servante, - devant le poids de tant de bonté et d'amour pour elle, pour tous les hommes. (...) 2° Le second acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être naturellement un acte de joyeuse reconnaissance de son infinie et ineffable bonté pour les hommes, - de leur donner leur Sauveur ; d'humble reconnaissance de lui faire à elle, quoique indigne, tant de grâce, une si grande miséricorde d'être son heureuse servante. (...) 3° Le troisième acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être un acte de dévouement. Ecce ancilla Domini - Voici la servante du Seigneur (Lc 1, 38), - l'offrande, le don d'elle-même, de toute sa vie pour le servir (...) 4° Le quatrième acte d'adoration de la très sainte Vierge dut être un acte de compassion pour les pauvres pécheurs pour qui le Verbe de Dieu venait s'incarner, par amour, afin de les sauver. (...) Oh ! que je voudrais adorer notre Seigneur comme l'adorait cette bonne Mère ! J'ai fait à notre Seigneur une grande demande : celle de me donner la très sainte Vierge adoratrice comme ma vraie mère, de me faire part de sa grâce, de cet état d'adoration continuelle pendant qu'elle portait le Verbe incarné en son sein si pur, en ce ciel de vertus et d'amour si grand, en ce soleil sans tache.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !