21 décembre - France. Amiens. Notre-Dame de Saint-Acheul

Marie au coeur de l'attente d'Israël (XII)

« Réjouis-toi, fille de Sion, car voici que je viens demeurer en ton sein » (Is 49,3) L'attente du Messie était aussi annoncée par les prophètes comme le sujet d'une grande joie et d'une exultation, adressé à une « Fille de Sion », en laquelle la Vierge, dans son humilité, n'a jamais imaginé se reconnaître. « Chante et réjouis-toi, fille de Sion, car voici que je viens pour demeurer en ton sein, oracle du Seigneur ! En ce jour-là, des nations nombreuses s'attacheront au Seigneur : elles seront pour lui un peuple. Elles habiteront en ton sein et tu sauras que le Seigneur Sabaot m'a envoyé vers toi » (Za 2,14-15). « Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Une clameur d'allégresse, Israël ! Réjouis-toi, triomphe de tout ton coeur, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a levé la sentence qui pesait sur toi; il a détourné ton ennemi. Le Seigneur est roi d'Israël en ton sein. Tu n'as plus de malheur à craindre. Ce jour-là, on dira à Jérusalem: Sois sans crainte, Sion ! Que tes mains ne défaillent pas ! Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi, héros sauveur ! » (So 3,14-17). La méditation sur les conditions de la venue du Messie divisaient les sages de Sion, comme en témoigne le Talmud (traité Sanhédrin XI) : fallait-il qu'Israël soit corrompu pour que Dieu envoie le Messie comme Sauveur, ou fallait-il qu'il soit saint et immaculé pour le mériter ? Mais les deux étaient compatibles, car s'il y avait une corruption parmi le Peuple, il y avait aussi l'Immaculée pour attirer le Messie : « Tu es toute belle, ma bien-aimée, sans tache aucune ! » (Ct 4,8). « Le Roi est séduit par ta beauté » (Ps 45,10-18). « Qui est celle qui surgit comme l'aurore, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil, redoutable comme des bataillons ? » (Ct 6,10). Comme de la Sagesse, on peut dire d'elle qu'elle est comme « un reflet de la lumière éternelle, un miroir immaculé de l'activité de Dieu, une image de sa bonté. (?) plus belle que le soleil, elle surpasse toutes les constellations, comparée à la lumière, elle l'emporte » (Sg 7,25).

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !