24 novembre – Italie. Bologne. Notre-Dame du Sacré-Coeur de Jésus

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

La virginité à l'image du Dieu unique

Qu'est-ce que la Virginité ? Ce serait bien mal la définir que de la borner à l'abstention des rapports sexuels. Si cette seule abstention la constituait, elle serait suspecte et pourrait se fonder sur l'idée d'une souillure attachée à l'usage même de la chair. Il est possible qu'il y ait quelque idée de ce genre dans la mentalité juive, parente en cela de la mentalité primitive. (...) Mais, on ne voit aucune pensée de condamnation du mariage humain chez Marie, qui honora les noces très profanes de Cana. Elle devait concevoir la virginité comme le signe le plus vif d'une consécration totale au Dieu créateur et à son esprit. Or le plus pur de la tradition juive est dans la notion qu'Israël se faisait de Dieu, élevé au-dessus de toute nature, un, unique, transcendant, irreprésentable, innommable. Que nous soyons faits hommes et femmes à l'image et à la ressemblance de cet Unique Solitaire, la Vierge le savait aussi. L'expérience qu'elle avait pu avoir de sa différence avec les autres n'avait fait qu'accroitre en elle l'appel de la solitude. Et quand elle aperçut qu'elle était une femme, elle comprit que cette possibilité honorable d'être mère, elle devait y renoncer pour s'unir davantage aux autres et à Dieu. Comme le suggère la pensée juive sur l'offrande des prémices, le meilleur usage que l'on puisse faire de la meilleure des choses est de la sacrifier.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !