6 mai - Italie. Notre dame de Saint Jean 1658 - Icône de la Source Vivifiante à Constantinople

Réjouis-toi, Source de laquelle jaillit l'eau vive

Réjouis-toi, Vierge et Mère immaculée, Sublime cyprès parfumé, qui s'élève droit vers la sommité de la contemplation divine ; Cèdre venu du Liban robuste et sensible aux pensées humaines, Olivier fleuri dont le fruit répand les grâces de l'Esprit; Vignoble fleuri qui a produit pour le monde le raisin mûr qui réjoui le coeur de ceux qui te glorifient non sans raison comme Mère de Dieu. Réjouis-toi, illustre Vierge Mère, Colombe douce aux ailes d'argent, la gorge dorée par les grâces de l'Esprit; Tourterelle virginale amie de la solitude chaste, Hirondelle qui apporte après l'hiver la grâce, le doux printemps; Passereau qui gazouille pour tous la foi dans l'incarnation divine; Réjouis-toi, o Mère de ce Dieu qui accorde au monde la grande miséricorde. Réjouis-toi, Vierge et Mère immaculée, Source de laquelle jaillit l'eau vive; Rosée céleste qui descend de l'Hermon sur le mont Sion ; Pluie que notre Dieu a bien voulu faire couler sur toute la terre de son héritage pour l'arroser et la rafraîchir pour l'éternité; Mer infranchissable, douce et bonne à boire, mais qui engloutit les généraux et les cavaliers du Pharaon ; Réjouis-toi, ô Mère de Dieu qui donne au monde la grande miséricorde. Vers toi j'étends les mains, j'ouvre mes lèvres tachées pour te prier; je fléchis les genoux de mon coeur, je touche en esprit tes pieds immaculés.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !