28 juin - Russie. Sainte Marie des Trois Mains.- 1919. Signature de la Paix lors du Traité de Versailles qui met fin à la première guerre mondiale, le 28 juin en la fête du C?ur Immaculé de Marie - Saint Irénée de Lyon (+ vers 200)

La pierre du prophète Daniel

Il est écrit chez Daniel : "Tu as eu, ô roi, une vision. Voici : une statue, une grande statue, extrêmement brillante, se dressait devant toi, terrible à voir. Cette statue, sa tête était d'or fin, sa poitrine et ses bras étaient d'argent, son ventre et ses cuisses de bronze, ses jambes de fer, ses pieds partie fer et partie argile. Tu regardais : soudain une pierre se détacha, sans que nulle main ne l'eût touchée, et vint frapper la statue, ses pieds de fer et d'argile, et les brisa" (Dn 2,31-34). Le prophète Daniel, ayant ainsi vu d'avance la venue du Messie, a parlé d'une « pierre détachée sans l'intervention d'une main » et venue dans le monde. C'est là en effet ce que signifiait l'expression « sans l'intervention d'une main » : sa venue dans le monde a eu lieu sans le travail de mains humaines, c'est-à-dire de ces hommes qui ont l'habitude de tailler la pierre, autrement dit sans l'action de Joseph, Marie étant seule à coopérer à l' « économie » du salut. Car cette pierre vient certes de la terre, mais elle a été constituée par la puissance et l'art de Dieu.

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !