7 janvier - Notre-Dame de Egypte

Saint Jean, fils de Marie (VII)

Après la fin de la persécution, les Apôtres essayeront de se retrouver à Jérusalem, vers 41, mais Jacques de Zébédée, frère de Jean, sera arrêté sans que personne ne s'y attende et décapité par Hérode Agrippa. Le frère de Jean est le premier Apôtre à donner le témoignage du sang. Cet évènement marquera Jean, à qui Jésus avait aussi promis « ma coupe, vous y boirez ». Les Apôtres finiront par se retrouver en 48 puis vers 49 avec Paul, pour ce qu'on appelle le « Concile de Jérusalem », réunion au cours de laquelle sera définie la doctrine sur la circoncision et seront relus et vérifiés les Evangiles. C'est sans doute à ce moment là, que la Vierge Marie en présence de Jean, aura transmis à Luc les Evangiles de l'enfance, les paraboles de la Miséricorde et le récit de la Passion, avant de rejoindre son Fils Jésus au Ciel par son Assomption quelques temps après. Jean-Paul II explique ainsi que « les premières communautés chrétiennes elles-mêmes ont recueilli les souvenirs de Marie sur les circonstances mystérieuses de la conception et de la naissance du Sauveur. En particulier, le récit de l'Annonciation répond au désir des disciples de connaître de façon plus approfondie les événements ayant trait au début de la vie terrestre du Christ ressuscité. Marie est, en dernière analyse, à l'origine de la révélation sur le mystère de la conception virginale par l'opération de l'Esprit Saint. Cette vérité, qui démontre l'origine divine de Jésus, a été immédiatement saisie par les premiers chrétiens dans sa dimension importante, est inscrit au nombre des affirmations clés de leur foi »

S'abonner est facile, se désabonner également
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !